Language selection

Communiqué

Liens connexes (M21A0315)

Rapport d’enquête : naufrage mortel du bateau de pêche non immatriculé connu sous le nom de Island Lady en septembre 2021

Dartmouth (Nouvelle-Écosse), 22 juin 2022 — Aujourd’hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié son rapport d’enquête (M21A0315) sur le naufrage mortel du bateau de pêche connu sous le nom de Island Lady, survenu dans la mer du Labrador (Terre-Neuve-et-Labrador), en septembre 2021. Ni l’équipage, ni le bateau n’ont été retrouvés.

L’enquête du BST sur cet événement n’a pas permis de déterminer avec certitude la cause de la disparition du Island Lady. Il est probable que le bateau a coulé et que les deux membres d’équipage se sont retrouvés dans l’eau de façon inattendue. Ni le bateau, ni l’équipage n’avait de dispositif d’alerte en cas de détresse en état de fonctionnement, et aucun signal de détresse n’a été reçu du bateau. Par conséquent, les opérations de recherche et de sauvetage ont été retardées; la zone de recherche était vaste, ce qui a réduit considérablement les chances de survie de l’équipage.

En situation d’urgence, obtenir de l’aide rapidement est essentiel à la survie. Sur une période de sept ans allant de 2015 à 2021, 15 événements similaires ont été signalés au BST, entraînant la perte de vie de 34 pêcheurs. Dans tous ces événements, des dispositifs d’alerte en cas de détresse, comme une radiobalise de localisation des sinistres ou une radiobalise individuelle de repérage, n’ont pas été utilisés. Combiné à des engins de sauvetage, un dispositif d’alerte en cas de détresse peut s’avérer un moyen efficace d’accroître les chances de survie lorsque survient une situation d’urgence.

De plus, l’enquête a révélé que même si le Island Lady était immatriculé auprès du ministère des Pêches et des Océans (MPO), comme exigence pour obtenir un permis de pêche de ressources marines, il n’était pas immatriculé auprès de Transports Canada. L’enquête récente du BST sur le naufrage du bateau de pêche Sarah Anne (M20A0160) a révélé que c’est aussi le cas pour bon nombre de bateaux de pêche. Par conséquent, le BST a émis la recommandation (M22-01) voulant que le MPO exige que tout navire utilisé pour la pêche commerciale ait une immatriculation à jour et exacte auprès de Transports Canada. Le Bureau a constaté que l’immatriculation exacte des navires permet à Transports Canada d’assurer une surveillance de la sécurité et de mettre des renseignements à jour à la disposition des autorités de recherche et sauvetage.

L’enjeu de la sécurité de la pêche commerciale figure sur la Liste de surveillance du BST depuis 2010. Malgré les diverses initiatives en cours pour améliorer la culture de la sécurité dans l’industrie de la pêche commerciale, les mêmes lacunes continuent d’être constatées sur les bateaux de pêche.

Veuillez consulter la page d'enquête pour obtenir de plus amples renseignements.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone : 819–994–8053
Courriel : medias@bst.gc.ca