Language selection

Communiqué

Liens connexes (M20P0229)

Lacunes dans l’entretien et absence de surveillance réglementaire : facteurs contributifs au naufrage mortel de l’Arctic Fox II près de Bamfield (Colombie-Britannique)

Richmond (Colombie-Britannique), le 8 novembre 2022 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd’hui son rapport d’enquête (M20P0229) sur le naufrage du navire de pêche Arctic Fox II survenu en août 2020, près de Bamfield (Colombie-Britannique), qui a causé la mort de deux membres d’équipage. Cette enquête met en lumière un certain nombre d’enjeux de sécurité systémiques qui figurent sur la Liste de surveillance 2022 du BST récemment publiée, à savoir la surveillance réglementaire et la sécurité de la pêche commerciale.

Lorsque le capitaine est parti vers les zones de pêche lors du voyage dans l’événement à l’étude avec deux autres membres d’équipage à bord, lui et le propriétaire du navire ont estimé que les risques de l’activité de pêche prévue avaient été suffisamment atténués. Leurs perceptions des risques ont probablement été influencées par les incitatifs économiques, les approbations ainsi que les certificats et brevets obtenus, ainsi que par les nombreux voyages réussis. Le 11 août 2020, aux premières heures du matin, le navire de pêche Arctic Fox II a déclaré prendre l’eau. Le capitaine a tenté de gérer l’infiltration d’eau et d’effectuer les tâches essentielles à la sécurité sans aide, et il a ordonné aux membres d’équipage de se préparer à abandonner le navire. Alors que le navire dérivait et roulait dans les conditions de la mer, des vagues se sont abattues sur le pont, et le capitaine et les membres d’équipage ont donc eu de la difficulté à garder l’équilibre. Puisque le capitaine et l’équipage n’étaient pas familiers avec les instructions de déploiement du radeau de sauvetage, tandis qu’ils s’efforçaient de déployer le radeau, la bosse s’est détachée du navire et est passée par-dessus bord. Peu après, le capitaine et l’un des membres d’équipage sont entrés dans l’eau; la fermeture éclair de leur combinaison d’immersion n’était que partiellement fermée et les sangles aux chevilles n’étaient pas serrées. Par conséquent, ils ont été exposés aux éléments et ont fini par se noyer. La familiarisation avec l’équipement de sauvetage que l’équipage avait reçue n’a pas suffi à ce que le processus d’abandon du navire se passe bien, et la réaction de l’équipage n’a été guidée que par son expérience limitée. Le seul membre d’équipage survivant qui a réussi à atteindre le radeau de sauvetage a par la suite été secouru par la United States Coast Guard.

L’enquête a permis de déterminer que des lacunes dans l’entretien du navire et l’absence de surveillance réglementaire ont contribué à ce que le navire prenne l’eau et à son naufrage par la suite. Cet événement met en évidence la nécessité pour Transports Canada d’effectuer davantage de supervision et de surveillance afin d’assurer que les propriétaires de navire et les représentants autorisés assument leurs responsabilités en matière de sécurité et se conforment aux exigences réglementaires.

La sécurité de la pêche commerciale figure sur la Liste de surveillance depuis plus de dix ans. La pêche commerciale continue d’être l’une des professions les plus dangereuses au pays. Chaque année, les mêmes lacunes de sécurité à bord des navires de pêche continuent de mettre en danger la vie de milliers de pêcheurs commerciaux canadiens. 

L’industrie de la pêche doit acquérir et entretenir une solide culture de sécurité pour favoriser un plus grand respect de la réglementation. La sécurité est une responsabilité partagée. Les organismes de réglementation, les propriétaires de navires et les pêcheurs doivent tous prendre en charge la sécurité afin de réduire les accidents et les pertes de vie évitables.

Voir la page d'enquête pour plus d'information.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone : 819–994–8053
Courriel : medias@bst.gc.ca