Language selection

Communiqué

Liens connexes (M20C0188)

Les forces hydrodynamiques, combinées à la proximité de la berge, ont causé l’abordage entre les navires de marchandises Florence Spirit et Alanis dans le Canal Welland (Ontario) en juillet 2020

Québec (Québec), 29 août 2022 — Aujourd’hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié son rapport d’enquête (M20C0188) sur l’abordage entre les navires de marchandises générales Florence Spirit et Alanis dans le Canal Welland (Ontario).

Le 11 juillet 2020, le Florence Spirit et le Alanis se sont abordés près du point milliaire 16 dans le canal Welland (Ontario). Les structures des coques des deux navires ont été lourdement endommagées. Aucune pollution ni blessure n’ont été signalées.

L’enquête a révélé qu’un échange de messages instantanés courts et informels entre le capitaine du Florence Spirit et le pilote de l’Alanis a influencé les décisions du capitaine quant à la vitesse et aux changements de cap du Florence Spirit. Ces décisions ont eu pour effet d’augmenter la complexité de la rencontre. La communication par messages instantanés entre le capitaine et le pilote a contribué à distraire le capitaine de la tâche de coordonner la rencontre avec sa propre équipe à la passerelle et a empêché les autres membres de l’équipe à la passerelle d’obtenir de l’information essentielle à la sécurité. En outre, une responsabilité diffuse entre le capitaine et le capitaine pilote du Florence Spirit a empêché la coordination et la communication entre les membres de l’équipe à la passerelle du Florence Spirit, ce qui a nui à leur capacité de surveiller la progression du navire et de détecter l’influence des forces hydrodynamiques agissant sur le navire.

Le Florence Spirit a entamé la rencontre à la vitesse maximale permissible de 9,9 nœuds, ce qui a eu pour effet d’accroître les forces hydrodynamiques agissant sur le navire et de réduire la capacité à garder le contrôle directionnel. Les forces hydrodynamiques générées, combinées à la proximité de la berge, ont produit un moment de lacet tel que le navire a fait une embardée incontrôlable à bâbord dans la trajectoire de l’Alanis et l’a abordé.

À la suite de l’événement, plusieurs mesures de sécurités ont été prises par les différentes autorités en lien avec l’incident. En février 2021, le BST a fait parvenir l’Avis de sécurité maritime no 01/21 à McKeil Marine, le représentant autorisé du navire, concernant l’efficacité de l’angle de la barre du Florence Spirit en lien avec la vitesse du navire. Transports Canada a effectué une inspection par l’État du pavillon et a cerné des lacunes touchant le système de gestion de la qualité et de la sécurité de McKeil Marine. McKeil Marine a examiné l’accident et a produit un rapport d’enquête interne qui a été communiqué à tous les capitaines. L’Administration de pilotage des Grands Lacs (APGL) a examiné l’accident en mettant l’accent sur le respect de la Loi sur le pilotage et de ses règlements d’application.

Voir la page d'enquête pour plus d'information.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone : 819–994–8053
Courriel : medias@bst.gc.ca