Enquête sur la sécurité du transport ferroviaire R19Q0092

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 11 février 2020.

Table des matières

Blessure subie par une passagère

VIA Rail Canada Inc.
Train de voyageurs VIA 600
Point milliaire 199,24, subdivision du Lac St-Jean
de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada
Jonquière (Québec)

Voir le rapport final

L'événement

Le , un train de voyageurs de VIA Rail Canada Inc. a quitté la gare de Jonquière (Québec) à destination de la Gare Centrale située à Montréal (Québec). Tandis que le train circulait en direction sud sur la subdivision du Lac-St-Jean du Chemin de fer Canadien National, VIA Rail a signalé qu’une passagère s’est blessée alors qu’il tentait de déployer le repose-jambes escamotable de son siège, au point milliaire 199,24. Après l’arrêt du train, la passagère a été prise en charge par les ambulanciers et transportée au centre hospitalier local.


Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2020-02-11

Rapport d’enquête : blessure à bord d’un train de voyageurs à Jonquière (Québec) en mai 2019
Lire le communiqué de presse


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Jerry Berriault

Luc Régis s’est joint au Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) en 2019 en tant qu’enquêteur principal régional au sein de la Direction des enquêtes − Rail et pipeline.

Avant de travailler au BST, M. Régis a acquis une expérience considérable dans le secteur de la construction et de l’entretien des infrastructures ferroviaires en occupant différents postes de supervision au sein des services de l’ingénierie de la compagnie de chemin de fer Canadien National (CN) de 2009 à 2014. Au cours des 5 années suivantes, M. Régis a œuvré pour Transports Canada à titre d’inspecteur de la sécurité ferroviaire pour la région du Québec. De plus, il a été membre de l’équipe du Centre d’intervention d’urgence (CITC) de Transports Canada comme expert modal. M. Régis vit à Montréal (Québec).


Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 4. Ces enquêtes ont une portée limitée et, bien que leur rapport final puisse contenir une analyse succincte, il ne contient ni de faits établis ni de recommandations. Les enquêtes de catégorie 4 se concluent généralement en 220 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: