Sélection de la langue

Enquête sur la sécurité du transport aérien A20P0105

Mise à jour en avril 2021 : Cette enquête est à l’étape de production du rapport.

Table des matières

Pilote mortellement blessé lors des opérations au sol

Wilderness Seaplanes
Avion de Havilland DHC-2 Beaver équipé de flotteurs
Aéroport de Port Hardy (Colombie-Britannique)

L'événement

Le , le C-FDSG, un aéronef de Havilland DHC-2 Beaver équipé de flotteurs et exploité par Wilderness Seaplanes se préparait à effectuer un vol de l'hydroaérodrome de Port Hardy (CAW5), en Colombie-Britannique, à un camp forestier local. Le pilote s'est rendu au quai afin de préparer l'avion pour le vol et, environ 15 minutes plus tard, il a été retrouvé blessé dans l'eau. Les premiers soins ont été administrés sur place et les premiers intervenants ont ensuite transporté le pilote à l'hôpital. Le pilote est mort 2 jours plus tard. Le BST mène une enquête.


Informations d'enquête

Carte de la région




Enquêteur désigné

Photo de Ryan Libech

Ryan Libech s’est joint à la Direction des enquêtes aéronautiques du BST en 2020 après une carrière de 18 ans en gestion de la maintenance et de la production des hélicoptères dans le secteur privé, notamment sur les hélicoptères BK117, Airbus EC120/130, Bell 206/407 et Agusta A109 dans des environnements privés et utilitaires, et dans les services médicaux d’urgence. Il a travaillé comme chef de la maintenance pour des déploiements internationaux d’hélicoptères au Moyen-Orient et, de façon périodique, comme instructeur de formation professionnelle sur la maintenance. Son champ d’expertise concerne majoritairement la maintenance et l’exploitation d’aéronefs. M. Libech détient un diplôme de technicien d’entretien d’aéronef du Southern Alberta Institute of Technology (SAIT) à Calgary (Alberta).


Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 4. Ces enquêtes ont une portée limitée et, bien que leur rapport final puisse contenir une analyse succincte, il ne contient ni de faits établis ni de recommandations. Les enquêtes de catégorie 4 se concluent généralement en 220 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.