Enquête sur la sécurité du transport aérien A19W0015

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 27 avril 2020.

Table des matières

Perte de maîtrise et collision avec le relief

Air Tindi Ltd.
Beechcraft King Air 200, C-GTUC
Aéroport de Whatì (Territoires du Nord-Ouest), 21 NM ESE

Voir le rapport final

L'événement

Le , à 8 h 51, heure normale des Rocheuses, l’aéronef exploité par Air Tindi Ltd. (immatriculation C-GTUC, numéro de série BB-268) effectuant le vol TIN503 à destination de l’aéroport de Whatì (CEM3) a décollé de l’aéroport de Yellowknife (CYZF), dans les Territoires du Nord-Ouest, suivant un itinéraire de vol selon les règles de vol aux instruments, avec 2 membres d’équipage à bord. À 9 h 12, alors que l’aéronef amorçait son approche vers CEM3, il y a eu perte de maîtrise pendant sa descente initiale à partir de 12 000 pieds au-dessus du niveau de la mer, et l’aéronef a heurté le relief à environ 21 milles marins à l’est-sud-est de CEM3, à une altitude de 544 pieds au-dessus du niveau de la mer. Le Centre canadien de contrôle des missions a reçu un signal émis par la radiobalise de repérage d’urgence de 406 MHz de l’aéronef et en a informé le Centre conjoint de coordination de sauvetage de Trenton (Ontario). Les techniciens en recherche et sauvetage sont arrivés sur place environ 6 heures après l’accident. Les 2 membres de l’équipage de conduite ont subi des blessures mortelles au moment de l’impact. L’aéronef a été détruit.


Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2020-04-27

Perte de maîtrise et collision avec le sol survenues près de l’aéroport de Whatì (Territoires du Nord-Ouest) en 2019 : le pilotage avec un tableau de bord partiel en cause
Lire le communiqué de presse

Avis de déploiement

2019-01-31

Le BST envoie une équipe d’enquêteurs sur les lieux d’un accident d’avion survenu au nord-ouest de Yellowknife (Territoires-du-Nord-Ouest)

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie une équipe d'enquêteurs sur les lieux d'un accident mettant en cause un Beech King Air 200 exploité par Air Tindi survenu au nord-ouest de Yellowknife (Territoires-du-Nord-Ouest). Le BST ira recueillir des informations et évaluer l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Jeremy Warkentin s'est joint à la Direction des enquêtes aéronautiques du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) en 2017 à titre d'enquêteur technique principal, au bureau régional d’Edmonton en Alberta.

M. Warkentin est diplômé du programme de technique d’entretien d'aéronefs du British Columbia Institute of Technology et compte plus de 20 ans d’expérience comme technicien d'entretien d'aéronefs, de gestionnaire de l'assurance de la qualité et gestionnaire de base / activités pour plusieurs exploitants d'aéronefs à voilure fixe. Il détient les licences en maintenance M1 et M2, et a travaillé avec des appareils de taille diverse d’une taille allant du Cessna 152 au Airbus A321.


Photos


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 3. Dans le cadre de ces enquêtes, on analyse un petit nombre de problèmes de sécurité. Parfois, ces enquêtes donnent lieu à des recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: