Enquête sur la sécurité du transport maritime M20P0092

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 8 février 2021.

Table des matières

Dragage de l’ancre et collision subséquente

Vraquiers Golden Cecilie et Green K-Max 1
Détroit de Plumper, îles Gulf sud (Colombie-Britannique)

Voir le rapport final

L'événement

Le , le vraquier Golden Cecilie était ancré dans la zone de mouillage C au détroit de Plumper (Colombie-Britannique), avec 20 personnes à bord, lorsqu’il est entré en collision avec le vraquier Green K-Max 1 ancré dans la zone de mouillage B, après avoir signalé qu’il chassait sur son ancre en raison de rafales. À la suite de la collision, les chaînes d’ancre des deux navires se sont emmêlées. Sous la direction d’un pilote sur chaque navire, et à l’aide de deux remorqueurs, les chaînes d’ancre ont été démêlées et les deux vraquiers sont retournés par leurs propres moyens dans leur zone de mouillage respective et ont été immobilisés. Aucune pollution ni blessure n’a été signalée, bien que les deux navires aient subi des dommages à leur coque.


Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2021-02-08

Rapport d'enquête: collision entre deux vraquiers survenue dans le détroit de Plumper, îles Gulf sud (C.-B.) en mars 2020
Lire le communiqué de presse


Informations d'enquête

Carte de la région




Enquêteur désigné

Photo de Zillur Rahman

Zillur Rahman a commencé sa carrière en tant qu’élève ingénieur et est détenteur d’un certificat de mécanicien de première classe de Transports Canada. Au fil de ses 25 années d'expérience en tant qu’ingénieur, il a occupé plusieurs postes à la fois en mer et à terre, au sein d’entreprises et d’organisations telles que Neptune Orient Lines (maintenant American President Lines), Mediterranian Shipping Company, Barber Ship Management et BC Ferries. Il possède de l’expérience de travail relative aux pétroliers, aux chimiquiers, aux vraquiers, aux porte-conteneurs et aux transbordeurs rouliers de passagers.


Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 4. Ces enquêtes ont une portée limitée et, bien que leur rapport final puisse contenir une analyse succincte, il ne contient ni de faits établis ni de recommandations. Les enquêtes de catégorie 4 se concluent généralement en 220 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification :