Communiqué de presse

Liens connexes (R17W0175)

La défaillance d’une soudure aluminothermique causée par des problèmes récurrents liés à l’état de la voie a mené au déraillement près de Dominion City (Manitoba), en août 2017

Winnipeg (Manitoba), le 24 juillet 2018  — Dans son rapport d’enquête (R17W0175) publié aujourd’hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a déterminé que la défaillance d’une soudure aluminothermique a entraîné le déraillement d’un train de marchandises du Chemin de fer Canadien Pacifique (CP) près de Dominion City, au Manitoba.

Dans l’après-midi du 11 août 2017, un train-bloc de marchandises du CP circulait vers le nord sur la subdivision Emerson lorsque 22 wagons-trémies couverts chargés de maïs ont déraillé à la sortie d’un pont qui enjambe la rivière Roseau, près de Dominion City (Manitoba). Personne n’a été blessé, et aucun produit ni matériel roulant ne s’est retrouvé dans le cours d’eau.

L’enquête a permis de déterminer que le train a déraillé lorsqu’une soudure aluminothermique joignant les bouts de deux rails a cédé sous le train. La rupture de la soudure aluminothermique présentait des « gerces », condition qui s’est produite lorsque le métal en fusion a fui du moule et n’a pas adhéré au rail. Le procédé de soudage aluminothermique a été achevé en 2008. De plus, en raison des multiples défauts de géométrie et problèmes liés à l’état de la voie continus et récurrents, le rail aux environs de la soudure aluminothermique avait subi des contraintes plus importantes lors de l’exploitation normale des trains. Étant donné les efforts de traction répétés attribuables au passage normal de chaque roue d’un train, les gerces sont devenues le point d’origine de la fracture qui a entraîné la rupture par fragilisation de la soudure aluminothermique.

Quoique le CP surveillait les défauts de surface exigeant une intervention prioritaire conformément aux exigences du Règlement sur la sécurité de la voie fédéral et de son Livre rouge, la soudure aluminothermique a failli avant que ces défauts n’atteignent un niveau exigeant une réparation immédiate. Si les défauts de géométrie de la voie exigeant une intervention prioritaire ne sont pas détectés, surveillés et atténués à temps, la structure de la voie risque de se dégrader davantage, ce qui augmente le risque de déraillement.

Comme suite à l’accident, le CP a mis en œuvre un programme de remplacement des rails sur la subdivision Emerson, qui comprenait l’installation de quelque 5000 pieds de longs rails soudés.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca