Communiqué de presse

Le BST rappelle aux passagers de boucler leur ceinture en vol après que de fortes turbulences aient fait 21 blessés en décembre 2015

Edmonton (Alberta), le 20 février 2017 – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (A15F0165) sur le vol Air Canada ACA088 à bord duquel 21 personnes ont été blessées en raison de fortes turbulences en décembre 2015. De ce fait, le BST rappelle aux passagers de respecter les consignes de l'équipage de conduite et du personnel de cabine et de boucler leur ceinture de sécurité.

Le 30 décembre 2015, un Boeing 777, qui effectuait le vol ACA088, a quitté Shanghai (Chine) à 11 h 23, à destination de Toronto (Canada). Le vol devait durer 13 heures et 40 minutes. Le vol était en cours depuis environ 5 heures lorsque l'équipage de conduite a reçu un bulletin d'information météorologique qui faisait état d'une zone de forte turbulence au-dessus de la chaîne côtière méridionale de l'Alaska. Environ deux heures et demie plus tard, soit 35 minutes avant de pénétrer dans cette zone de turbulence prévue, le premier officier a demandé au personnel de cabine d'interrompre le service et de préparer la cabine. On a allumé la consigne lumineuse ceintures, et on a fait plusieurs annonces en anglais, en français et en mandarin, pour informer les passagers que le vol approchait d'une zone de turbulence et leur demander de boucler leur ceinture de sécurité. Malgré ces mesures, un certain nombre de passagers n'étaient pas attachés lorsque le vol s'est trouvé dans de la forte turbulence.

Vingt et un passagers ont été blessés, dont un grièvement. Une fois la turbulence passée, on a prodigué les premiers soins à bord et dérouté l'aéronef vers Calgary (Alberta). La courte vidéo que voici décrit l'événement et montre, à l'intérieur d'une cabine d'aéronef générique, les effets des forces associées à de la forte turbulence sur les passagers qui ne portent pas leur ceinture de sécurité. L'enquête a permis de conclure que la décision de l'équipage de conduite de mettre en œuvre les mesures de sécurité dans la cabine et de réduire la vitesse de l'aéronef au régime de pénétration en turbulence a contribué à la prévention d'un nombre élevé de blessures dans la cabine et de dommages potentiels à l'aéronef.

L'enquête a également permis de déterminer que la dernière fois que l'équipage de conduite avait reçu de l'information sur les courants-jets (courants d'air rapides) et la turbulence remontait à une formation suivie en 2011 et 2012. Les régulateurs de vol d'Air Canada avaient également suivi une formation sur le temps propice à la turbulence en air clair et les courants-jets. Toutefois, les documents de formation que les pilotes et les régulateurs de vol avaient reçus ne contenaient aucune information sur la probabilité accrue de turbulence dans une large amplitude altitudinale lorsque le courant-jet franchit un relief montagneux. Si les documents de formation ne contiennent pas d'information complète sur tous les facteurs qui contribuent à la turbulence, il y a un risque que l'on n'opte pas pour la meilleure marche à suivre.

Après cet événement, Air Canada a émis des bulletins qui donnent aux régulateurs de vol des directives sur les rapports et l'information à communiquer pour aider les équipages à éviter la turbulence.

Voir la page d'enquête pour plus d'information.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca